[JV] Rogue Legacy

Bonjour à tous, c’est Tof, votre chroniqueur JV.

Une fois n’est pas coutume, pour la critique de ce mois ci, j’ai décidé de passer par la case PC indé pour vous parler d’un « petit » jeu innocent et tout mignon au premier abord, mais qui s’avère être une drogue qui ferait passer la coke et le Nutella pour de l’aspirine. Tremblez, pauvres mortels, voici venu l’heure de parler de ROGUE LEGACY !

Trailer de Rogue Legacy

Mon gros chateaauhohohoooo !

Le jeu se présente sous la forme d’un jeu indé très typé 8bits (persos en pixel art, musiques MiDi) où vous incarnez un vaillant chevalier partant à l’assaut d’un sinistre château comme dans tous les jeux de plate-forme RPG qui se respectent.

Enfin je parle de château, mais je devrais plutôt parler de châteauX, car comme tout bon rogue-like, les niveaux sont générés aléatoirement à chaque nouvelle génération. En effet, votre personnage ne possède qu’une seule et unique vie et chaque mort est définitive, vous forçant à recommencer une nouvelle partie à chaque Game Over !

Rogue Legacy2Mais là où réside l’idée de génie des gars de CellarDoorGames, c’est de vous faire incarner le descendant de votre personnage à chaque nouvelle partie. Vous devrez ainsi explorer les salles de chaque nouveau château comme dans n’importe quel Metroid-vania (une carte et des téléporteurs vous aidant dans votre exploration) afin de récolter de l’argent pour débloquer de nouvelles classes, compétences ou équipements, et de tuer les 4 boss bloquant l’accès à la salle du trône où vous attends le boss final. L’expérience acquise par vos aïeuls ne sera pas perdue, mais l’argent si, vous obligeant à bien choisir les compétences que vous achetez avant de repartir à l’aventure !

La consanguinité, y’a qu’ça de vrai !

Rogue Legacy4

Cette descendance, parlons en. A chaque nouvelle partie, vous aurez le choix entre 3 héritiers choisis parmi différentes classes : Chevalier, Barbare ou Voleur.

Ces classes ont bien entendu des attributs spécifiques qu’il sera possible de faire évoluer mais d’autres classes se débloqueront au fil de l’aventure (Ninja, Mage, Mineur, Liche etc) permettant à chacun de développer le gameplay qui lui convient pour affronter pièges, piques et mandales distribuées par les différents monstres peuplant le donjon. Les références aux classique du genre sont légion et feront souvent sourire les aficionados (le Ninja évoluant en Hokage, le barbare lançant un ersatz de FUS-RO-DAH…)

Rogue Legacy1Là où l’originalité de la génétique intervient, c’est qu’en tant que tout bon membre de la noblesse qui se respecte, la consanguinité va finir par attribuer des tares/attributs à vos rejetons. Certaines seront bénéfiques (Hypergonadisme enverra voler les ennemis que vous frappez, Trouble Obsessionnel Compulsif vous rendra de la mana quand vous brisez des objets, Arthritique vous épargnera les dommages lorsque vous marchez sur les piques), d’autre négatives (Myope/Presbyte/Glaucome affecteront votre vision, Démence vous fera entendre des voix et voir des ennemis qui n’existent pas, Alzheimer vous bloquera accès à la carte du château) et d’autres plus…. originaux (L’Elu vous fera voir la matrice, Tourette vous fera jurer à chaque coup que vous prenez, Intestins Fragiles vous fera occasionnellement péter en sautant ou courant ou Hypocondriaque multipliera par 100 l’affichage des PV perdus).

Il y a plus d’une trentaine d’attributs génétiques différents et certains combos peuvent être franchement hilarants (essayez de finir le jeu avec un Ninja nain pétomane et daltonien, on en reparlera…) cassant la lassitude qui pourrait poindre le bout de son nez au bout de la 56ème partie.

Bondage et cheval de bois

Rogue Legacy3Car oui, Rogue Legacy est difficile !

Le jeu est extrêmement punitif et si les commandes sont simples et instinctives, les ennemis et les myriades de pièges font mal, la barre de vie disparaît à vitesse grand V et les runs peuvent s’avérer très courtes si l’on n’est pas concentré. Pourtant, au fil des parties, on fini par anticiper certains pièges, à prévoir les attaques, à tourner certaines tares de notre perso actuel à notre avantage pour trouver un des nombreux passages secrets dont le jeu est truffé.

Et surtout, à chaque Game Over, on se surprends à valider compulsivement cet écran-titre pour découvrir avec avidité de quelles tares notre prochain rejeton va être affublé.

On se dit « oh, encore une petite partie vite fait ! » avant de regarder sa montre et de se rendre compte paniqué qu’il est déjà 4h du matin… C’est peut être tout simplement ça, le signe qu’un jeu est réussi…

  • RLlogoÉditeur : CellarDoorGames
  • Prix : 13.99€
  • Genre : Plate-Forme/Rogue-Like
  • Support : PC (Steam/GoG/etc)
  • Sortie : 27/06/2013 
  • Langue : Anglais

Jouez vous à Rogue Legacy ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle critique jeu vidéo.
@Tof

About Tof

Capitaliste dépressif, doseur compulsif et piffeur confirmé. Joueur de jeux de baston à ses heures perdues, fan de ramens et de Samurai Spirits 2, Community manager sur Basgrospoing.fr, Responsable Communication sur Republic-of-Fighters.com, twitter : @monsieurglagh