[Anime] Uchū Patrol Luluco

1

Bonjour à tous, ici Ruru !

Démarrons cette saison d’animés du Printemps en douceur (quoique) avec la dernière production originale du studio TRIGGER, Uchû Patrol Luluco.

Uchū Patrol Luluco Logo

Bannière - Fiche - Anime - Uchū Patrol Luluco – Ruru-Berryz MoePop

  • Titre Original : 宇宙パトロールルル子
  • Titre alternatif : Luluco la patrouille spatiale / Space Patrol Luluco
  • Nombre d’épisodes : 13
  • Durée d’un épisode : 7 minutes
  • Saison : Printemps 2016
  • Genre : Science Fiction – Aliens – Supers pouvoirs – Romance
  • Studio : TRIGGER
  • Licencié chez  : Crunchyroll
  • Site officiel

-STAFF-

  • Réalisateur/Créateur : Imaishi Hiroyuki
  • Co-Director, Key Animation : Amemiya Akira
  • Character designer : Yoshigaki Yusuke
  • Sound director : Suehiro Kenichiro

-SEIYUU-

  • Luluco : Ichimichi Mao (Kyou de Netoge, Hiei de Aoki Hagane no Arpeggio: Ars Nova DC)
  • ΑΩ Nova : Enoki Junya (Shion de Cardfight!! Vanguard G)
  • Over Justice Director-General : Inada Tetsu (Kurogane de Tsubasa Chronicle)
  • Lalako Godspeed  : Honna Youko (Nagisa de Futari wa Precure)

Bannière - Résumé - Anime - Uchū Patrol Luluco – Ruru-Berryz MoePop

Le quartier général de la patrouille spatiale est situé au centre de la galaxie. Notre histoire se déroule autour de la section « Ogikubo », chargée de surveiller une immense zone de bidonvilles où se regroupent depuis vingt ans tous ceux qui cherchent à s’installer dans le Système solaire.

Luluco est une lycéenne ordinaire dont le père est un détective au service de la patrouille spatiale. À la suite d’une succession d’événements, elle se retrouve embrigadée dans la branche Ogikubo par son grand patron, Overjustice. Elle reçoit une drôle d’armure dont elle découvre peu à peu les étranges fonctions. Désormais, elle devra sauver son père et maintenir l’ordre dans cette zone, en parallèle de sa vie de lycéenne..

Bannière - Avis - Anime - Uchū Patrol Luluco – Ruru-Berryz MoePop

Hiroyuki Imaishi, ce nom vous est peut-être inconnu et pourtant vous le connaissez très bien. Ce monsieur a fait ses débuts au sein du studio Gainax en travaillant sur Neon Genesis Evangelion (en tant qu’intervalliste) mais aussi sur des œuvres cultes comme Kare Kano, Abenobashi mahou☆shotengai ou encore le grand FLCL, sans oublier Panty and Stocking with Garterbelt, Gurren Lagann en passant plus récemment par KILL la KILL et le court métrage Sex & Violence with Machspeed. Si je vous parle de lui, c’est parce qu’aujourd’hui il est aux commandes de Uchū Patrol Luluco et en sachant cela, on ne doute pas un seul instant de ce qu’on risque de découvrir en se lançant dans cet animé, du style cartoon déjanté très second degré. De plus, celui ci est diffusé sur la case Ultra Super Anime Times (créneau horaire de 30min réunissant trois productions au concept innovant et original) de la chaine japonaise Tokyo MX, ça promet !

Bien, voyons voir de quoi ça parle !

Uchū Patrol Luluco est un animé au format court contrairement aux autres productions du réalisateur, seulement 7min50 de plaisir hebdomadaire, quand l’action commence réellement, le générique de fin commence déjà à retentir nous laissant un poil frustré mais Ô combien impatient d’être à la semaine suivante (bien que ce format soit parfait afin d’éviter la lourdeur des gags et péripéties à répétition). L’anime se découpe en plusieurs saisons, une saison équivaut à trois épisodes, nous offrant ainsi des arcs bien tracés ne laissant pas partir l’histoire dans tous les sens (enfin, façon de parler, vous m’avez comprise).

Nous suivons le personnage de Luluco, jeune humaine vivant sur terre dans la plus anormale des villes normales où terriens et aliens vivent ensemble ; Ogikubo, quartier des immigrés de la voix lactée. Luluco vit avec son père et n’aspire qu’à une seule chose, vivre normalement comme toute collégienne « normale » de son âge. Ce choix, tout à son honneur, n’était pourtant pas si mal parti jusqu’à que on père ingurgite par erreur une capsule cryogénique portatives Cold Sleep pour aliens (c’est important les détails!). Luluco n’a alors d’autre choix que d’amener le corps froid de son papa à son travail pour tenter de le sauver et fera ainsi la rencontre du directeur général de la patrouille spatiale d’Ogikubo, OVER JUSTICE !

Ce dernier l’embauchera à mi-temps comme cadette suppléante infiltrée pour payer les frais de décongélation du daddy. Sa mission sera d’enquêter sur les crimes qui sont en augmentation dans son collège (quel heureux hasard Luluco-chan). Toute sa normalité se verra donc voler en éclat lorsqu’elle découvrira avec stupeur sa première transformation en pistolet spatial ! Tout un programme.

Luluco ne sera pas seule dans cette aventure et des personnages secondaires feront rapidement leur apparition, un nouveau camarade de classe, le beau Alpha Omega Nova, la rivale Midori, le trio sera vite en place et les enquêtes pourront commencer.

Les références sont également très présentes à commencer par le directeur général de la patrouille spatiale, celui ci rappelant immédiatement Inferno Cop tant les indices sont puissants. Nous verrons également pas mal de petits Woosers à droite à gauche ainsi qu’une belle référence à KILL la KILL avec la tenue de la mère de Luluco (Luluco ne serait-elle pas d’ailleurs pas une cousine lointaine de Mako ?), FLCL etc.

Pour la petite histoire, alors que le pilote me laissait quasiment de marbre, c’est le second épisode qui m’a donné envie d’en parler, d’un coup d’un seul, je me suis retrouvé face à une magnifique bifurcation vers la romance, et donc oui, je regardais bel et bien une jolie comédie romantique déjantée à base de science fiction et de justice. Ce mélange ne donne t-il pas immédiatement envie ? (Mais si, allez…)

Ce coup de foudre cosmique pour notre Luluco n’est qu’un détail parmi cette aventure et je ne doute pas avoir encore de sacrés surprises en poursuivant la diffusion de cet animé. Que nous réserve la suite ? La folie du studio TRIGGER arrivera-t-elle à nous emmener encore très loin ? L’avenir nous le dira.

FIGHT FOR JUSTICE !

Regardez-vous Space Patrol Luluco ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Bannière - OST - Anime - Uchū Patrol Luluco – Ruru-Berryz MoePop

L’opening « CRY MAX Do-Heijitsu«  est interprété par Fujirokyu, il met directement la patate et nous prépare à rentrer directement dans l’action de l’animé !

Que de coup de cœur musical cette saison (vous connaîtrez les autres dans un futur article), je fus immédiatement sous le charme de l’ending. Quand deux artistes que j’aime et supporte depuis une longue période s’associent sur un titre, cela ne pouvait que me conquérir aussi fortement que le big bang dans le cœur de Luluco lors de l’épisode 2. « Pipo Password » de Teddyloid ft. Bonjour Suzuki est un titre à écouter sans modération. Du bonheur.

  • Opening : « CRY MAX Do-Heijitsu » by Fujirokyu (Kari)
  • Ending : « Pipo Password » de Teddyloid ft. Bonjour Suzuki

Uchū Patrol Luluco | Space Patrol Luluco

70%
70%
Awesome

Space Patrol Luluco fait parti des réalisations du génialissime Hiroyuki Imaishi du studio TRIGGER. Un format court à apprécier sans modération. Du coté de la team, le coup de cœur est là, c'est fun, divertissant, allant du romantisme à la JUSTICE !

Je ne peux que vous conseiller de foncer le découvrir illico sur Crunchyroll.fr.

  • User Ratings (4 Votes)
    7.4

About Author

Créatrice de MoePop (2005). J'aime le japon, ses traditions, son univers et sa culture Pop. Otaku et fangirl à plein temps, j'aime partager ma passion quotidiennement en votre compagnie. Kaname Madoka & Katō Megumi Fan. Peace !

Un commentaire

  1. Une excellente comédie romancée WTF très colorée. On dirait un mix de Kill la Kill avec Concrete Revolutio côté graphismes. Au-delà de l’hommage à Trigger, cet anime court est parsemé de références en clins d’oeil, c’est intéressant. J’aime beaucoup l’ending également avec son côté planant et la petite voix kawaii.

Leave A Reply