Happy Birthday MoePop~

Bonjour, ici Ruru !

Nous y sommes, les 9 ans de mon blog sont là.

Ce genre d’article n’est jamais très facile pour moi et les mots mettent vraiment beaucoup de temps à sortir, la page blanche est très présente quelques heures encore avant la mise en ligne de cet article. Sûrement dû au fait que je veux vraiment être la plus sincère possible envers vous, la communauté de MoePop, à travers quelques lignes.

Et puis comme toujours, c’est sur un coup de tête que tout me vient en tête, et bon sang que j’aime ça, vous parler, vous dire ce que j’ai sur le cœur sur le moment présent. Que vous soyez une personne qui me suit depuis deux jours ou bien depuis toujours, vous en saurez sûrement un peu plus sur mon ressenti actuel après 9 ans passé par ici.

Les mots sont venus, tout simplement, la veille, juste après un marathon Wonder Festival.

La passion, toujours présente.

Depuis mon plus jeune âge, je me souviens avoir toujours aimé cet univers. En tant que simple « dessin animé » qui passe à la TV durant l’heure du midi, puis en manga, puis en tant qu’animes téléchargés sur e-mule (hey, à l’époque, tout le monde faisait ça, ne jugez pas la Ruru du passé), puis en DVD, puis en tant que véritable passion, puis en goodies, puis en diffusion légale en France, puis en blu-ray, jusqu’à finalement vivre en permanence et au quotidien dans ce monde où l’imaginaire et l’amour vont de pair.

Étant de nature plutôt solitaire, il n’est jamais vraiment facile de partager ce surplus de passion dans le monde qui m’entoure. C’est donc ici que je me sens finalement le mieux pour m’exprimer, but premier de l’ouverture de ce blog, comme à travers ces paragraphes que vous découvrez.

Aujourd’hui, bien que je culpabilise de ne plus bloguer autant qu’avant, je ne délaisserai pour rien au monde cet endroit. En plus du temps qu’il me manque, il a bien fallu s’adapter à un nouveau mode de fonctionnement dans le monde du blogging. Parlons-en !

De skyblog (trop la honte) à Instagram.

Car oui, avant l’ouverture de ce blog en 2009 qui ne portait que le simple nom de « ruru-berryz.com« , j’ai été présente sur la plateforme Skyblog mais aussi sur Gamekult par la suite avant de définitivement vouloir un endroit rien qu’à moi où je puisse m’exprimer librement sur ce que j’aime. Mon objectif est de montrer ce que moi-même j’aimerais voir ou avoir eu la chance de voir par hasard à mes débuts de recherches sur le net.

Le blog a énormément changé depuis son ouverture, je le nourrissais de choses parfois bien trop futiles avant d’enfin me définir avec un thème bien précis. Ce changement s’est fait petit à petit en 2015, le jour où ce blog a finalement trouvé son nom bien à lui : MoePop. A partir de ce moment, j’ai commencé à prendre les choses bien plus au sérieux, à me recadrer et vraiment me définir sur ce que je voulais apporter à mes lecteurs.

Cependant, les réseaux sociaux ont, petit à petit, pris une place plus importante que le blog au fil du temps. L’info doit être transmise de façon claire, nette et facile à comprendre en survolant cela d’un glissement de doigts.

Les nuits passées à travailler sur des articles se sont transformés en des débuts de journée qui débutent très tôt afin de fournir la meilleure actualité possible sur les réseaux avant de débuter ma journée. Je me suis bien vite retrouvée avec une surcharge de travail monstre à effectuer en essayant de combiner les deux. Il a fallu faire des choix et le blog en a pâti car malheureusement, plus grand monde ne prend le temps de lire un blog, je plaide moi-même coupable.

L’influence par le MOE.

Alors que je me sentais de plus de plus devenir une mecha-musume dépourvue de sentiments à force de cravacher sans relâche pour faire en sorte que le blog et twitter tournent convenablement, j’ai décidé qu’il était temps de m’ouvrir un peu plus aux autres à ma façon (quelle bonne idée de me rajouter du travail en plus :D). Je ne savais pas vraiment comment faire ça tout en restant « moi » alors que la solution était très simple : Hello Instagram !

Les plus rédhibitoires à ce réseau social vont lever les yeux au ciel, et pourtant, il est devenu pour moi tellement bien plus que tout ce que je peux lire à son sujet. Paradis des blogueurs et influencers, Instagram a ses bons et ses mauvais côtés, tout dépend de la personne derrière le pseudo.

Prenons la désignation « Influencer » par exemple, ce terme si mal aimé et qui pourtant entre les mains de bonnes personnes est finalement pas si mal.

Pourquoi je vous parle de ça ? Car petit à petit et sans le voir venir, j’ai commencé à le devenir (à mon petit niveau). Pour beaucoup de monde, être un influencer se résume à être rémunéré en diamant pour vendre une botte de radis en disant qu’ils sont les meilleurs du monde et qu’ils vous donneront une waifu IRL en 3 jours, le tout en faisant un selfie ultra canon au bout du monde. J’exagère, mais vous voyez le genre des personnes que je vise et qui m’insupporte. Je ne me considère pas dans cette catégorie de menteur prêt à tout pour toucher les euros.

Quand je me suis rendue compte que de plus en plus de personnes commençaient à suivre mes achats et me demandaient des conseils et des endroits pour commencer à obtenir des choses de ma collection, il a fallu que je m’ajuste vite et bien.

Influencer, oui, mais avec des bases saines. Influencer les gens sur de bonnes choses est ma motivation principale. Acheter moins mais mieux, influencer sur la passion et la confiance en soi, influencer également sur les habitudes des petites choses toutes simples comme le streaming légal et les achats de produits officiels par exemple.

Il existe de nombreux influencers sérieux et très engagés dans ce qu’ils font et cela demande pas mal de boulot au quotidien lorsque l’univers mis en avant prime sur les propositions de partenariats douteux. Quant à la rémunération, ce n’est que le paiement d’un travail accompli, pas de quoi être horrifié sur ce sujet. Après y avoir longuement réfléchi, le côté « influencer » est la suite logique convenant parfaitement à certains blogueurs, cela n’est pas si nouveau que ça finalement.

Moe & Pop !

En peu de temps, je suis devenue un couteau suisse pour MoePop. La simple blogueuse que j’étais a tellement évolué et naturellement se sont ajoutées les différentes casquettes de community manager, mini-influencer et bientôt créatrice d’entreprise. Ce dernier point est un tout autre sujet dont nous aurons le temps de discuter une autre fois. ^_^

Avoir à gérer plusieurs choses différentes pour MoePop fait que je me remets en question toutes les semaines, c’est une pression permanente que je m’inflige alors que je ne le devrais pas. Je me sens même parfois en parfait imposteur à montrer du contenu dont je sais pertinemment que mon pays ne sera pas spécialement réceptif alors que je ne le devrais pas non plus. Je dois croire et aimer pleinement ce que j’aime montrer.

Instagram est en partie responsable de ces remises en question, j’ai une relation très amour/désespoir avec lui. La cause : ces chiffres, ces atroces chiffres ! Les statistiques restent une chose importante à prendre en compte lorsque l’on souhaite devenir vraiment pro à 100% et cela met un temps fou à décoller un peu plus à l’heure où j’écris ces quelques lignes. J’attache beaucoup d’importance à continuer la communication en français pour apporter quelque chose en France malgré le fait que la demande commence de plus en plus à venir d’autres pays. Je garde espoir encore un peu, je suis certaine qu’il se cache encore beaucoup de personnes aussi passionnées que moi dans notre petite France.

Mais Instagram m’aide aussi à me surpasser dans un sens. Il faut prendre le bon côté des choses en priorité sinon l’évolution ne se fera jamais. Prenons simplement l’exemple des Insta-story qui m’ont permises de partager tellement de choses avec vous de façon simple et rapide et certes, cela est un peu moins travaillé que la fameuse vitrine Instagram où tout doit être beau mais j’adore vous montrer des choses de cette façon aussi. Ces Insta-story arrivent parfaitement à créer un lien entre vous et moi que je n’avais jamais eu auparavant et ça c’est chouette.

MoePop, c’est une gestion de temps presque militaire allant du matin très tôt au soir très tard.

Comme j’ai tendance à le répéter chaque année sur ce genre d’article où je me libère un peu de choses que je ressens, j’ai quelques fois la fameuse phrase « Mais enfin mais pourquoi je fais ça ? Pourquoi continuer ? » et très vite je me reprends en me disant que je suis encore bien loin d’avoir réussi à partager et créer ce que je souhaite et je continuerai aussi longtemps que je le pourrai mais surtout en continuant de vous plaire, tout l’enjeu est ici avec ce que je propose au quotidien.

Moekko is love, my love, your love.

Moekko, ma douce Moekko souffle sa quatrième bougie cette année.

Elle fait partie de mon imaginaire et aura mis du temps à naître. C’est en 2015 qu’elle fit sa toute première apparition avec un look intéressant et des cheveux longs d’une légère rousseur. Mais tout comme moi, elle aime évoluer avec la mode qui la fascine et changer de coupe et de couleurs de cheveux, il n’aura donc pas fallu très longtemps pour qu’elle trouve LA coupe qui lui convienne ainsi qu’un look qui lui correspondait un peu plus pour être en totale adéquation avec ce que j’aime.

L’imaginer est quelque chose qui occupe mes pensées à longueur de journée, il suffit d’un détail pour qu’une idée me vienne en tête et atterrisse dans mon carnet d’inspiration.

L’imaginaire est une chose, l’option créative en est une autre. C’est d’ailleurs ainsi que m’est venue l’idée du MOEKKO PROJECT et de tout de même pousser cette envie de « mascotte » en réunissant une équipe d’illustrateurs afin de la faire vivre pleinement comme j’aimerais le faire moi même.

Moekko me permet de briser mon attitude assez solitaire et cela commence par l’échange avec les artistes. Discuter avec eux de mon projet est quelque chose qui me passionne. Discuter de manière passionnée de ce personnage afin de transmettre un maximum de choses pour que ce que j’imagine arrive à être parfaitement transmis.

Le style unique de Nadou et le coup de crayon MOE de Ren m’ont permis cette année de réaliser un début de collection pour Moekko et même si j’ai l’impression de ne pas avancer au rythme que je voudrais, je garde en tête qu’il y a un an, il n’existait encore rien de concret alors qu’aujourd’hui ce n’est plus le cas et ce en partie grâce à vous tous aussi.

Une année de Moekko.

Moekko est une partie de moi et n’est encore qu’au tout début de ce que je souhaite faire et j’espère sincèrement réussir à parvenir à réaliser toutes mes ambitions à son sujet.

Je ne parlerai pas plus de Moekko aujourd’hui (l’article serait bien trop long si je continuais), mais sachez que cette semaine, il va y avoir des petites surprises.

Vers demain, vers les 10 ans.

Cette claque. Cette claque de me dire que l’an prochain, ce blog aura vu passer une décennie. Ces bougies ne sont pas encore soufflées que je sens déjà comme une sorte d’émotion forte m’envahir, comme le sentiment d’avoir été présente pour vous, d’avoir aidé, d’avoir partagé, mais aussi d’avoir un peu compté dans les yeux de quelques personnes, aujourd’hui et vers demain.

Je rêve d’un avenir où MoePop serait mon job numéro un, faisant de moi une Girlboss aux commandes du MOE en France et au delà des frontières grâce au sourire de Moekko. Cette ambition qui ne cesse de se développer dans ma tête me fait peur, me paralyse parfois même, mais j’y crois et m’y accroche en y allant à mon rythme.

A moi désormais de continuer à transformer mes sentiments en énergie positive tout en continuant de faire en sorte que mes rêves se réalisent en continuant mon parcours et mon aventure MoePop avec tous mes projets en tête et toujours à vos côtés.

Merci à vous tous d’être là, merci à cette communauté bienveillante, merci à mes illustratrices de talent de travailler avec moi, merci aux copains qui sont là pour m’aider quand il faut, un grand merci pour cette aventure, tout simplement.

Et enfin, je ne pourrais conclure cet article sans un énorme BIG UP à mon meilleur ami Otakyun qui m’aide beaucoup depuis des années à faire en sorte que MoePop soit ce qu’il est devenu aujourd’hui.

Merci à vous tous de m’avoir lu. Je vous aime.

En route vers les 10 ans !!!

Ruru (& Moekko).

About Author

Créatrice de MoePop (2005). J'aime le japon, ses traditions, son univers et sa culture Pop. Otaku et fangirl à plein temps, j'aime partager ma passion quotidiennement en votre compagnie. Kaname Madoka & Katō Megumi Fan. Peace !

3 commentaires

  1. 9 ans déjà ! Je ne te suis pas depuis tes débuts mais ça fait un petit temps désormais tout de même, finalement peu d’année après m’être réellement lancé dans le visionnage d’animation japonaise que je consommais au paravent plutôt sporadiquement et au tout début des mes achats de figurines/goodies japonais qui me paraissaient relativement inaccessible jusqu’à ce qu’on me montre ta page et que je commence à la suivre !

    Même si je ne suis pas particulièrement fan d’Instagram, en l’occurrence je l’utilise pratiquement uniquement pour te suivre (c’est très cool de pouvoir suivre ton avis plus directement et de voir un peu ce que tu achètes notamment, ta collection, …) , j’imagine qu’il doit être pour toi un très bon outil pour communiquer plus directement avec les gens et j’espère que tu pourras réussir à atteindre tes objectifs dessus !

    J’espère que tu continueras de t’épanouir en nous partageant ta passion et que tu pourras réaliser tout ce que tu souhaites pour Moekko et toi ! J’ai vraiment très hâte de voir la suite et l’évolution de l’ensemble de tes projets actuels et futurs, notamment ce que tu nous teases !

    Merci à Otakyun et à toi de nous partager votre passion, de prendre de votre temps pour ça ! Encore merci pour le WF Shangai et d’avance merci et bon courage pour le WF Summer qui approche doucement mais surement !
    Et vivement les 10 ans!

  2. Bon 9ème anniversaire et bon 4ème anniversaire à Moekko !
    Je te suis depuis longtemps. J’avoue avoir eu une grosse période creuse où côté animation et figurine, c’était pas trop le top. Du coup, j’avais à l’époque, lâché le blog. Mon voyage au Japon a absolument changé ma vision sur ma passion ! On peut dire que j’ai eu un gros déclic ! Et pour ne pas être paumée et être à jour, je me suis remise à suivre ton actu. Tu as dû d’ailleurs remarqué le changement maintenant depuis 2 ans
    Je te remercie infiniment pour tout le travail que tu nous offre, toutes ces super news, toutes tes insta-stories que je surkiffe ! Si ma passion a repris de nouveau, c’est grâce à toi ! Si je me suis mise à regarder des animes sur des plates-formes légales, c’est grâce à toi ! Si je me suis mise à lire des LN, c’est grâce à toi ! Et si ma collection de figurines et de plus en plus belle, c’est encore et toujours grâce à toi !
    Pour moi, oui clairement, tu es une influenceuse ! Tu es à jamais ma Ruru Sensei, celle qui est toujours là quand j’ai besoin d’infos, de liens, de boutiques, celle également qui me rassure dans « l’otaku » que je suis quand les gens extérieurs me jugent tellement mal.
    Et Moekko ❤️ je l’adore ! Elle est tellement géniale ! Merci de pouvoir nous offrir tous les merveilleux goodies à son effigie ! C’est tellement cool
    Bref, merci infiniment pour tout ce que tu fais ! Continues ! Je serais toujours là pour te soutenir !
    Longue vie à Ruru, longue vie à Moekko, longue vie à Moe-pop o/

  3. Pingback: Moekko 4th Birthday

Leave A Reply