[Anime] Shigatsu wa Kimi no Uso

8

Bonjour à tous, ici MaestrOtakyun !

Il y a une semaine, Ruru nous faisait entrer dans le monde de la production d’anime avec l’excellent SHIROBAKO. C’est maintenant à mon tour de vous faire part de mon second coup de cœur de la saison automne 2014 avec Shigatsu wa Kimi no Uso ou plus communément appelé chez nous sous le nom de Your Lie in April !

[Avis] Shigatsu wa Kimi no Uso - Logo - Ruru-Berryz

[Avis] Shigatsu wa Kimi no Uso - Ban Fiche - Ruru-Berryz

  • Titre Original : 四月は君の嘘
  • Titre alternatif : Your Lie in April
  • Nombre d’épisodes : 22
  • Saison : Automne 2014
  • Genre : DrameMusiqueRomanceSlice of Life
  • Studio : A-1 Pictures
  • Licéncié chez  : Wakanim
  • Site Officiel

-STAFF-

  • Auteur du Manga : Arakawa Naoshi
  • Réalisateur : Ishiguro Kyohei
  • Character Designer – Directeur de l’animation en chef : Aikei Yukiko
  • Musique : Yokoyama Masaru

-SEIYUU-

  • Kousei Arima : Natsuki Hanae (Inaho Kaizuka de Aldnoah.Zero)
  • Kaori Miyazono : Risa Taneda (Mirai Kuriyama de Kyoukai no Kanata)
  • Tsubaki Sawabe : Ayane Sakura (Hiroomi Nase de Kyoukai no Kanata)
  • Ryouta Watari : Ryota Osaka (Kaname Isaki de Nagi no Asu Kara)
  • Takeshi Aiza : Yuki Kaji (Satomi Rentarou de Black Bullet)
  • Emi Igawa : Saori Hayami (Ayase Aragaki de OreImo)

[Avis] Shigatsu wa Kimi no Uso - Ban Résumé - Ruru-Berryz

Après la mort de sa mère, Kôsei, un véritable virtuose au piano, perd tout amour pour cet instrument.

Quelques années plus tard, il va faire la rencontre de Kaori, une violoniste qui va lui permettre de reprendre goût à la musique et ainsi redonner un sens à sa vie.

[Avis] Shigatsu wa Kimi no Uso - Ban Avis - Ruru-Berryz

Shigatsu wa Kimi no Uso faisait partie de l’une de mes plus grosses attentes de cette saison dès la lecture de son synopsis ainsi que son premier visuel art, un character design qui fut confié à Aikei Yukiko (character designer de Horrizon of the middle nowhere) avec une ambiance qui me rappellait l’un de mes coups de cœur de 2007, Nodame Cantabile ! Pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

C’est sur cette envie que j’ai commencé à suivre l’histoire de ce virtuose du piano totalement plongé dans les méandres du doute suite à la mort de sa mère, lui qui avait gagné tant de concours dans sa prime jeunesse finit par abandonner petit à petit son instrument jusqu’à sa rencontre plus qu’inattendu avec une fille qui joue de son violon en laissant éclater ses sentiments pour ainsi laissé une marque dans ce monde.

J’ai rencontré cette fille sous les cerisiers en fleur, 
et mon destin a commencé à changer !

Cette phrase totalement anodine, résume plus que parfaitement le début de cette formidable histoire entre Arima Kosei et Kaori Miyazono, deux génies que tout oppose qui finiront par devenir complice que ça soit dans l’amitié ou leurs sentiments l’un pour l’autre qui finiront par s’entrechoquer au rythme de la musique.

Bien que cette rencontre aurait pu être la renaissance du génie du piano, ses blessures émotionnelles que l’on croyait peu profonde s’agrandissent de plus en plus au fil des épisodes et nous laisse découvrir sa profonde détresse et son incapacité à entendre les sons qui sortent de son piano (je ne peux pas être sur à 100%, mais j’ai l’impression que ce petit détail nous vient de Beethoven lui même qui était atteint de surdité.) ou encore la vision de sa mère qui lui apparaît dés qu’il commence à jouer sur un piano.

Malgré ses nombreux traumatismes, la jeune fille essayera de le faire remonter sur un banc de piano, cette chance viendra quand elle lui demandera pour l’accompagner en tant que pianiste lors de son concours de violon, lui ouvrant ainsi les portes de son monde, un monde où les notes ne sont pas de simple copier coller de la partition et où elle finit à chaque fois par s’approprier les musiques de leurs compositeurs d’origine, se procurant ainsi les foudres du Jury qui trouve cela inadmissible, mais finit par toucher au plus profond les sentiments du public (et du spectateur de la série animée).

Cette unique tentative servira d’électrochoc pour le jeune pianiste, qui reprendra goût peu à peu à la musique, malgré ses nombreux doutes qui continueront à planer au dessus de lui, dont il se libérera peu à peu de ceux ci au fil des épisodes.

Je trouves que l’acharnement de Kaori envers Kosei à l’aider est une très belle leçon de vie, qui nous fera comprendre que malgré nos échecs ou notre difficulté à passer certains événements douloureux, nous pouvons toujours nous en sortir, tant qu’une personne est là pour nous tirer vers le haut !

La série étant seulement à sa moitié, nous aurons le temps de voir ce duo grandir, malgré les difficultés qu’ils rencontreront dans un avenir proche !

Regardez-vous Shigatsu wa kimi no Uso ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

[Avis] Shigatsu wa Kimi no Uso - Ban OST - Ruru-Berryz

Après mon coup de cœur sur la musique « Kajirikake no Ringo » d’Ayana Taketatsu qui sert d’intro theme à la série délirante Denki-gai no Honya-san, j’ai définitivement craqué sur l’opening de la série qui nous intéresse aujourd’hui, « Hikaru Nara » du groupe Goose house que vous avez déjà pu entendre si vous vous intéressé un minimum à la culture musicale Japonaise et surtout pour leur interprétation du titre « Oto no Naru Hou E » qui est utilisé comme Outro theme sur la seconde saison de Gin no Saji ou plus communément appelé Silver Spoon dans nos verts pâturages ! Bien que je ne sois pas un grand spécialiste dans la musique, j’arrive assez facilement en fermant les yeux entendre un oscillement dans le rythme de la musique, qui ne sera pas sans nous rappeler les différents changements qui s’opéreront dans notre petit groupe d’ami dans leur évolution personnel et sentimental.

L’ending quant à lui est iinterprété par la chanteuse wacci à qui nous devons déjà plusieurs chansons comme « Restart » qui a servit d’opening à une série diffusée sur la chaîne TBS (Tokyo Scarlet Keishicho NS Kei) ou « Tokyo » de la série Inpei Sosa. Je dois vous avouer que je n’apprécie pas spécialement l’outro theme de Shigatsu wa Kimi no Uso, beaucoup trop mélancolique à mon goût… Mais, il est bon de noter qu’il s’accorde à merveille au développement plus que délicat de nos protagoniste ! (J’espère juste que l’épisode 11 marquera le changement d’ending à cause du changement de Kosei que nous avons pu observer dans l’épisode précédent.)

Du côté de l’OST, nous retrouvons le compositeur Yokoyama Masaru qui est aux commandes de la bande son de plusieurs anime de type ecchi (Queen’s Blade, Maken-ki! Battling Venus ou encore Freezing), mais aussi d’anime mêlant comédie et romance (Arakawa Under the Bridge, Kimikiss Pure Rouge). Pour Shigatsu wa Kimi no Uso, la bande son est plus que sympathique mêlant à la perfection des musiques de la Pop culture japonaise à des arrangements de certaines musiques classiques qui vous transporteront dans l’esprit de nos différents personnages.

  • Opening : « Hikaru Nara » by Goose house
  • Ending : « Kirameki » by wacci

[Avis] Shigatsu wa Kimi no Uso - Ban Book - Ruru-Berryz

Avant son adaptation en anime, Shigatsu wa Kimi no Uso est un manga de type Shonen réalisé en intégralité par Naoshi Arakawa, à qui nous devons déjà des œuvres comme Sayonara Football sortie entre 2009 et 2010. L’œuvre qui nous intéresse aujourd’hui est pré-publié dans le Monthly Shonen Magazine depuis mai 2011 et comptabilise 10 tomes à son actif, la série est toujours en cours de publication !

Update 20/12/2014 : Ki-oon Éditions annonce la publication du manga sous le titre « Your lie in April », sortie simultanée des deux premiers tomes le 9 avril 2015, une excellente nouvelle.

En conclusion, Shigatsu wa Kimi no Uso est pour moi l’un de mes nombreux coups de cœur qui a réussi à mêler à la perfection un slice of life qui nous ferons verser quelques larmes à cause des nombreux flash back qui rythmeront l’avancement scénaristique et des grands classiques musicaux remis au goût du jour quand ils passent sous les doigts talentueux de Kosei & Kaori !

Personnellement, je le classe assez facilement dans le top 5 de la saison, mais n’ayant pas un avis unique, je ne peux que vous inviter à tenter l’expérience et ainsi vous faire votre propre avis sur l’adaptation animée du manga de Naoshi Arakawa par le studio A-1 pictures !

About Author

Rédacteur et serviteur depuis 2013. Passionné par l'univers Otaku, je suis un fan hardcore des oeuvres de Kanzaki Hiro. J'apporte mon aide au quotidien dans les aventures de la team berryz.

8 commentaires

  1. Salut,
    Merci à toi pour m’avoir fait découvrir cet animé. Je l’ai commencé hier soir par curiosité et du coup … Je l’ai fini cette nuit (Au revoir productivité pour aujourd’hui) :X

    Il est clairement devenu mon animé fétiche et sans toi je serais sans doute passer à côté.
    Merci pour cet article :p

  2. Merci pour cette présentation cher Otakyun !

    Entre le mélancolique Sora no Method et celui ci, j’ai bien fais de m’acheter quelques paquets de mouchoirs d’avance, plus on avance, plus je ressent un fort malaise pour notre héroïne, pitié, pas de bad ending T.T Tant de tristesse dans de si grands yeux, je refuse !

  3. Bonjour
    J’ai une bonne nouvelle pour toi Otakyun… tu vas devoir éditer ton billet!
    L’éditeur Ki-oon à en effet annoncé le premier tome du manga pour le moi d’avril (et cela juste 2 jours après que tu ai publié ces lignes ^^).

    Si non c’est en effet, avec Kiseijuu, les deux anime de la saison qui m’ont le plus enthousiasmés!

  4. Un de mes gros coups de coeur de la saison.
    Que ce soit les personnages, le scénario, le thème principal, j’aime tout ! Seul petit défaut, parfois des longueurs sur les concours, mais c’est toujours un vrai plaisir de voir chaque semaine un nouvel épisode ! <3

  5. Pingback: [Preview - Figurine] Miyazono Kaori - Shigatsu wa Kimi no Uso - Aniplex

  6. Pingback: [Preview – Figurine] Miyazono Kaori – Shigatsu wa Kimi no Uso – Good Smile Company

  7. Pingback: [Preview - Figurine] Miyazono Kaori Dress ver. - Aniplex

Leave A Reply