[Anime] SHIROBAKO

3

Bien le bonjour !

Une semaine après le brillant article d’Otakyun sur Amaburi, c’est à nouveau mon tour de sélectionner un de mes animés favoris de la saison d’automne 2014. Après Sora no Method, Girlfriend (BETA) et Nanatsu no Taizai, je vous présente aujourd’hui SHIROBAKO !

SHIROBAKO LOGO

 

Bannière - Fiche - Shirobako - Ruru-Berryz

  • Titre original : SHIROBAKO
  • Nombre d’épisodes : 24
  • Saison : Automne 2014
  • Genre : Vie d’une industrie
  • Studio : P.A. Works
  • Licencié chez : ADN
  • Site Officiel

-Staff-

  • Réalisateur/Directeur : Mizushima Tsutomu
  • Original Character Designer : Ponkan8
  • Scénariste : Yokote Michiko
  • Character Designer : Kanami Sekiguchi
  • Musique : Shiro Hamaguchi

-Seiyuu-

  • Miyamori Aoi : Kimura Juri (Flower Shop Clerk de Detective Conan)
  • Sakaki Shizuka : Chisuga Haruka (Chuujou, Shiina  de Amagi Brillant Park)
  • Imai Midori : Ohwada Hitomi (Yoshida Ayumi  de Sakura Trick)
  • Toudou Misa : Takano Asami (Model de Sabagebu!)
  • Yasuhara Ema : Yoshimura Haruka (Koharu de Sora no method et Mika des iDOLM@STER Cinderella Girls)

Bannière - Résumé - Shirobako - Ruru-Berryz

L’histoire nous entraîne aux côtés de 5 filles travaillant à des postes clés dans l’industrie de l’animation, à travers leur quotidien et leurs difficultés. Ainsi nous suivons les employés d’un studio d’animation : de la production, aux dessins préparatoires en passant par le doublage.

Bannière - Avis - Shirobako - Ruru-Berryz

Don-don-donuts, let’s go nuts!

Je n’attendais pas spécialement cette production du studio P.A Works, puis il s’est avéré que le petit Shirobako était bien plus intéressant que ce que l’affiche laissait supposer. Au lycée, un groupe d’amies passionnées par le monde de l’animation se promettent de réussir dans leur domaine de prédilection, assistante de production, seiyu, key animator, scripwriter et 3D Computer Graphics Artist.

Désormais dans un monde adulte, les voici plongées dans l’industrie japonaise de l’animation. Outre ces personnages principaux, c’est toute la boite de production que nous suivrons allant du directeur de production peu sure de lui suite à un échec monumental sur un ancien animé judicieusement nommé Boing Boing Paradise au second assistant de production un peu gauche dans sa manière de faire et tant d’autres encore que je vous laisse découvrir. L’animé ne nous montrera pas seulement tous les bons côtés, nous pénétrerons dans les motivations, les aspirations, les faiblesses et les défis des personnages, de quoi bien comprendre le derrière de la création d’un animé.

Pour vous donner une idée rapide, j’ai ressentit l’esprit « Bakuman » qui décrivait plutôt bien le monde des mangaka, de la pré-publication au volume relié, etc etc, ici c’est le contraire, c’est la naissance d’un animé, le véritable monde des studios, le rush incessant, une équipe passionné au maximum par leur travail pour nous faire découvrir chaque semaine l’épisode qu’ils auront concoctés quelques semaines/jours auparavant.

Certains thermes employés peuvent nous échapper et il s’avère parfois difficile de suivre un animé sans sa compréhension globale, je vous invite à cliquer sur ce lien plutôt utile afin de bien comprendre la signification de ce que vous pourrez entendre au cours de Shirobako, vous pouvez également vous rendre par ici afin de parfaitement comprendre le parcours d’un animé de A à Z.

Personnellement, je vois cet animé comme un documentaire sur le monde de l’animation, j’ai appris quelques petites choses que j’ignorais, c’est donc un pari réussis pour ma part. A cheval sur deux saisons, l’histoire et les personnages ont encore le temps d’évoluer enormement et il me tarde de découvrir tout cela.

Un autre point ayant été soulevé par Shirobako est celui de l’argent, en effet celon le graphique mis sur le site officiel, nous pouvons constater que les salaires varient énormément en fonction des rôles, le metier d’animateur etant le plus difficile je trouve car en plus d’être doué, il faudra être très bon mais aussi très rapide, le personnage d’Ema montre parfaitement l’acharnement qu’elle doit faire afin de se maintenir à flot.

Un animé dans un animé !

Un point qui me plait beaucoup est de voir l’évolution de l’animé en cours de production dans l’animé, avec toute la passion et désenchantement que cela peux provoquer, comme une expression qui ne plait pas forcément 24 heures avant le bouclage de l’épisode ! Nous avions déjà pu découvrir ce genre de chose dans l’excellent Genshiken, j’espère que nous aurons le droit à un OAV ou un épisode spécial afin d’y découvrir la petite Alupin dans Exodus !

Les références IRL

Le staff que vous avez pu découvrir tout au long des épisodes sont de véritables personnes, voici une petite liste avec leur fonction et vrai nom et prénom.

  • Tarou Takanashi: Production Assistant / Real life reference: Tsutomu Mizushima
  • Yuuichirou Shimoyanagi: 3D Director / Real life reference: Keiichiro Yanagino
  • Yumi Iguchi: General animation Supervisor/Assistant / Real life reference: Yuki Imoto
  • Yoshiki Sakura: Camera Director/Director of Photography/ Real life reference: Kio Ookouchi
  • Seiichi Kinoshita: Director / Real life reference: Seiji Mizushima
  • Masahito Marukawa: President / Real life reference: Masao Maruyama

Si quelques noms de boites de production vous sont familières, c’est également normal, puisque tout fait référence à de véritable noms existant, légèrement modifié bien sure.

  • Le studio G.I.Staff  est un mix entre Production I.G et JC Staff.
  • Across Entertainment devient Icaros.
  • 81 Production devient 24 Production.
  • Aoni Production devient Aka Oni Production.
  • Axl One devient Axl Two.
  • Nippairen devient Hairen.
  • Ken Production (KenPro) devient FugenPro.

A savoir : SHIROBAKO signifie WhiteBox, une boite blanche dans laquelle un film finalisé est mis.

Regardez vous SHIROBAKO ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Bannière - OST - Shirobako - Ruru-Berryz

Je n’ai pas été conquise plus que ça lors de l’écoute des différentes musiques, mais COLORFUL BOX a néanmoins attiré mon attention, ce titre me rappelait vaguement des vieux morceaux, et pour cause, chantée par Yoko Ishida que j’adorais enormement à l’époque d’Ai Yori Aoshi ou encore A little snow fairy sugar, ces opening que j’aime tant et que j’ai encore en tête rien qu’en vous parlant d’eux.

  • Opening Ep 1 : « I’m Sorry EXODUS (あいむそーりーEXODUS) » by Tracy (トレイシー
  • Ending (+Op Ep 2) : « COLORFUL BOX » by Yoko Ishida
  • Ending Ep 2 : « Animetic Love Letter » by Juri Kimura, Haruka Yoshimura, Haruka Chisuga

Bannière - Book - Shirobako - Ruru-Berryz

Shirobako étant une création originale, un manga vient seulement de voir le jour, écrit par Kenji Sugihara et illustré par Mizutama, il est pré-publié dans le Dengeki Daioh depuis le 27 septembre 2014 et se nomme Shirobako: Ueyama Kōkō Animation Dōkōkai.

– Découvrir l’épisode 1 –


Source : Shirobako Épisode 01 en VOSTFR sur ADN

En conclusion, je vous dirais simplement qu’il fait partis de ces animés de niche que seuls ceux qui s’intéressent un minimum à ce qu’il se passe derrière un animé prendrons plaisir à suivre SHIROBAKO jusqu’au final, le rythme n’étant pas particulièrement soutenu nombreux sont ceux qui l’aurons drop bien trop rapidement.

Maintenant, fermez les yeux et pensez à un super animé trop badass avec une scène qui vous a coupé le souffle, et pensez aux animateurs et à toutes ces personnes qui ont fait en sorte que cette scène naisse, et bien c’est ça Shirobako, vous montrer comment est né cette dite scène.

C’est un Berryz Approval à 100% !

 

About Author

Créatrice de MoePop (2005). Directrice du projet MOEKKO PROJECT (2015).

3 commentaires

  1. J’adore cet anime !
    Une mine d’information, et je m’y retrouve dedans ayant fait des études dans le dessin animé, du coup c’est génial de pouvoir voir le côté japonais ^^

  2. Pingback: [Anime] Shigatsu wa Kimi no Uso | Ruru-Berryz.com

  3. Pingback: [Spoilers] Fin des animés de l’hiver 2015

Leave A Reply