Retour sur Japan Expo 2018 – 19e Impact

17

Bonjour à tous, ici Ruru !

C’est assise dans mon TER de retour chez moi du lundi soir que je commence à rédiger ces quelques lignes pour vous parler de cette Japan Expo 19e Impact qui se déroulait à Villepinte, au parc des expositions du 5 au 8 juillet 2018. La fatigue m’empêche de bien me concentrer, bercée par les rails, j’ai beaucoup de souvenirs qui m’arrivent en tête ; le brouhaha incessant, la fraîcheur des halls (en comparaison des autres années, c’était tip top), la chaleur du jardin central, les amis, les rencontres, les découvertes, la rage à Sumire (le système semblait assez étrange cette année), de la joie mais aussi quelques déceptions.

Parce que ce logo était très cool quand même !

Commençons par le commencement avec le speed run vers le stand Good Smile Company afin d’obtenir les exclusivités du Wonder Festival de l’hiver dernier, les figma Bride ! Agréablement surprise de voir que pour une fois nous avions accès aux bonus exclusifs de salon comme les kits umbrella. Un premier achat qui donne le smile !

Cette année Good Smile Company était présent en collaboration avec la boutique allemande Figuya. Le fabricant exposait quelques nouveaux prototypes comme la figurine Max Factory de Kato Megumi, les figurines Good Smile Company de Hatsune Miku Racing Ver. 2017, Spa Support Ver. et Hatsune Miku Chokabuki Kuruwa Kotoba Awase Kagami Ver. ainsi que plusieurs affiches d’annonces (le récapitulatif complet est sur mon twitter).

Photo loot, peu mais bien ! J’ouvrirais la figma en Insta-story avec vous.


Oniri Creations

Oniri Creations est un fabricant français de figurine très orienté Shonen / Seinen avec des créations allant de licence comme Naruto, Full Metal Alchemist et Death Note. Bien que cela s’éloigne de mon univers, je ne peux qu’être en extase devant leur dernière production de Berserk (Guts étant mon personnage masculin favori).

Oniri Creations est pour moi un Prime One Studio à la française, très classe et s’adressant à un public aisé, amateur de grosses pièces de figurines d’exceptions. Durant Japan Expo, une sculpture du buste de Guts a été réalisée, l’évolution durant les quatre jours étaient très intéressante à voir.

Oniri Creations Website.


Wakanim

Wakanim disposait d’un énorme stand que personne ne pouvait manquer dès l’entrée du salon, celui ci était consacré à l’univers de Sword Art Online. Passage obligatoire sur le stand afin de récupérer l’affiche spécialement réalisée pour la France par Shingo Adachi, une chouette récompense pour ceux étant abonné. Des clearfiles Sword Art Online : Memory Defrag et Sword Art Online: Code Register étaient également distribués en échange d’un simple like.

Le nouvel anime « Les Brigades immunitaires » était lui aussi mis en avant grâce à un petit jeu permettant d’obtenir des goodies exclusifs. Je me suis surprise à me prendre au jeu et à revenir plusieurs fois, les animateurs étaient très cool et sympa. Je ne regrette pas car j’ai beaucoup aimé l’épisode pilote qui était diffusé durant Japan Expo. A suivre tout l’été sur Wakanim.

Wakanim Website.


Comme chaque année, Japan Expo propose de nombreuses petites expositions, malheureusement, pour les visiteurs n’ayant pu se rendre à Japan Expo, les photos étaient interdites, je ne peux donc vous faire découvrir cela. Ces expositions sont toujours enrichissantes avec beaucoup de petites anecdotes très sympa à découvrir.

En parlant de « photos/vidéos interdites », ce n’est pourtant pas bien difficile à comprendre, il ne faudra pas se plaindre le jour où les japonais ne voudrons plus faire le déplacement à cause de personnes ne respectant pas les consignes (principalement en conférence).

Hormis cela, je n’ai rien d’autres de cool à vous dire sur les stands car très sincèrement, je n’ai rien vu de dingue. Plusieurs fois j’avais l’appareil photo en main, prête à shoot, me disant sans cesse « non mais là il faut faire des photos sinon l’article sera puant« , mais rien à faire, je ne trouvais aucune inspiration et rien ne me faisait dire « Ouloulou, je dois absolument montrer ça à mes lecteurs« . Je vais donc jouer la carte de la franchise, désolé, mais rien ne m’a spécialement fait un effet de folie !

Le coin pro (manga) était classique et n’a d’importance que pour ceux aimant faire leurs emplettes en avance et discuter avec le staff (qui est souvent au bdr dès le day 2, mais on vous aime comme ça aussi), le coin des contrefaçons de goodies, à vomir, comme d’habitude, les stands de figurines qui vendait de l’officiel proposaient bien trop de One Piece, DBZ, Love Live, Miku et compagnie, comme d’habitude. On rajoute à ça, le coin tourisme/sport/nourriture/Saiko/merchandising/jeux vidéo et ça nous donne un mini NicoNico Chokaigi tellement c’est tout et n’importe quoi recensé en un seul endroit. Je ne m’attarderais même pas sur l’anisong qui pour moi était totalement bâclé, un peu déçue.

Je vous laisse tout de même avec ces quelques photos dont l’incontournable stand Ototo/Ofelbe avec les biens trop mignonnes PLV de Made in Abyss :


Beyond the Clouds

Si vous suivez un peu l’actualité manga, vous n’êtes pas passé à côté du nouveau titre de chez KI-OON ; Beyond the Clouds de la mangaka NICKE. Ayant eu la chance de remporter une dédicace grâce à un concours organisé par l’éditeur, ce fut la bonne occasion pour me procurer ce manga original et le lire en faisant la file. Il n’était pas dans ma liste d’achat de ce mois ci mais ce fut une excellente surprise, l’univers de ce manga est très prenant et j’ai vraiment hâte de pouvoir lire la suite, je vous le recommande à 100% !

Par chance, Otakyun a lui aussi remporté le concours organisé par l’éditeur. Mia est donc sous bonne protection de la team Berryz.


Le coin des artistes !

Restons dans les shikishi avec Masaki Iwata du cercle Liar Exit, une artiste japonaise ayant fait le déplacement pour participer à l’event. Durant les quatre jours, celle ci réalisait sur demande le personnage de votre choix ou bien votre portrait. Sans hésiter, j’étais assez curieuse de découvrir sa version de Katō Megumi. Une version toute douce et très Moe qui trouvera parfaitement sa place dans ma collection.

Twitter : @masaki77 / Facebook : Masaki Iwata

L’artiste à l’œuvre, en pleine réalisation du personnage de Saber pour un ami.

Otakyun a demandé la version enfant de Izumi Sagiri (Eromanga Sensei).

Sur ce même stand le dimanche, la cosplayeuse japonaise, Yuria Fujino, était présente avec son dernier photobook qui sera en vente lors du Comiket de cet été ainsi qu’un ancien photobook et deux cd-rom. Aucune résistance de ma part. Et hop, quelques achats supplémentaires !

Twitter : @y_fujino01


C’est totalement par hasard que je suis tombé sur le stand de SunameriDrill & MonKID. Deux japonaises qui fonctionnent  en duo, SunameriDrill au dessin et MonKID à la colorisation. Le style est très particulier et me rappelle les stands purement amateurs que l’on peux trouver au comiket par exemple. Les deux artistes étaient déjà présentes l’an dernier mais je n’ai pas souvenir avoir vu la possibilité de faire une commande de dessin. Tout comme avec Masaki Liar, j’ai eu envie de voir à quoi ressemblerait Kato Megumi entre leurs mains. Monsieur Otakyun eu aussi l’envie de découvrir Izumi Sagiri.

Verdict final ? Encore un coup de cœur ! ♡♡♡

Toujours penser à ses personnages favoris (waifuuuu ♡) est une bonne chose mais soudain, l’idée de voir Moekko (la mascotte de MoePop) à travers les yeux d’une nouvelle artiste fut comme une évidence. Zou ! Une nouvelle commande !

Je dévoilerais Moekko complètement sur mon Instagram très prochainement. Un peu de teasing pour patienter !

Twitter @SunameriDrill
Instagram MonKID


Présent sur le stand SENGOKUDAMA, Okazu, le maître en calligraphie sumi-e (un courant artistique japonais consistant à réaliser des estampes à l’encre de chine), est l’un des calligraphes les plus côtés actuellement au Japon. En plus de chefs de l’époque Sengoku, il dessine à sa manière des personnages de manga, anime et jeux vidéo connus, ce qui a fait sa renommée.

Celui ci n’étant pas très à l’aise avec les personnages féminins, il fallait un personnage ayant quelques traits masculins pour ne pas trop gêner l’auteur dans sa création. Otakyun et moi avons alors eu l’idée de lui proposer la réalisation, avec son propre style, de Casca et Guts de Berserk, qu’il a tout de suite accepté. Ses créations nous ont vraiment provoquées un gros coup de cœur en les découvrant. Une très bonne découverte de ce monsieur au grand talent.

Twitter : @sumieokazu / Instagram : sumieokazu

Casca chez moi et Guts chez Monsieur Otakyun.


Les loots en vrac :

Pour ceux n’ayant pas eu de chance à Sumire, il était possible d’obtenir la dédicace de Yoko Takahashi en achetant simplement le dernier CD présent sur le store Evangelion (10 euros seulement) et de se rendre au même endroit le samedi afin d’avoir la chance de rencontrer l’artiste à la voix mythique de l’opening Zankokuna Tenshi no Te-ze (A Cruel Angel’s Thesis) et de faire dédicacer le fameux CD. C’est totalement par hasard en passant que le stand que j’ai découvert qu’il était possible de faire cela, une chance unique et un très bon et court moment.

Comme tous les ans, petit passage obligatoire chez Red Ribbon Revenger (Twitter : @makoushi) pour l’achat d’un petit doujin plutôt sympathique ! Et pour terminer, une trouvaille bien trop mignonne pour résister (vu son prix) ; Le Colorfull Collection DX Card Captor Sakura Set of 3 de chez Movic trouvé sur un stand de vente de ramune/pocky.

Peu d’achats cette année mais très satisfaite des trouvailles.


La contrefaçon.

Cette abomination de contrefaçon fait limite partie du décor à Japan Expo, à mon grand regret. Cependant, je ne sais pas pour vous, mais j’ai vu une baisse de figurine scales contrefaites et une hausse énorme de vente de figurines prizes officielles. Le pire restant encore et toujours les goodies où c’est la porte ouverte à tous les excès ! J’espère que vous ne vous serez pas laissé piéger !

Japan Expo aura été rythmé par plusieurs pauses Twitter afin de suivre ce qu’il se passait sur le salon, notamment le fameux passage de la douane Française et d’un représentant de Viz Media Europe qui ont écumés les allées de Japan Expo à la recherche de contrefaçons. Au final, ce sont plus de 3000 produits qui ont été saisis allant de T-Shirt One Punch Man à des cahiers de la licence Death Note.

Une autre polémique a également éclaté durant cette Japan Expo à propos de la licence Pokemon, hormis les goodies contrefaits, plusieurs produits issus du fanzine amateur ont également été embarqués. Ce qui aura eu pour effet de mettre le feu sur la scène francophone du fanzinat.

Lien flickr vers les photos d’une partie des saisies de la douane.

Good Smile Company a également fait fort puis-qu’avec l’accord de la SEFA et des douanes, le fabricant a fait le tour des stands pour détruire personnellement des figurines contrefaites. Merci pour ça.


Le mot de la fin :

Japan Expo 2018 était très sympathique mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il me manque un petit quelque chose, je vous explique (avis 100% personnel).

Pour être sincère avec vous, j’ignore si c’est le fait d’avoir pris quelques années depuis les débuts de JE, mais j’ai toujours ce petit effet de « il me manque quelque chose » depuis les deux dernières éditions. Alors oui, j’en vois déjà me dire « JE c’est nul, c’est cher, il fait chaud et il y a de la contrefaçon alors pourquoi s’y rendre encore ? ». Ma réponse est simple, car nous n’avons pas d’autres salons d’une telle importance en France.

Chacun possède sa vision de Japan Expo et la mienne a eu des hauts et des bas. J’ai eu mon passage « c’est nul » en 2011, j’ai arrêtée de m’y rendre durant deux ans. C’est cher ? Il faut bien financer un bazar pareil. Il fait chaud ? Amène ton eau (et ton repas aussi, au lieu de râler sur les prix de chez Paul). Le sujet de la contrefaçon est une boucle sans fin, le meilleur conseil serait déjà d’apprendre à distinguer l’officiel de la contrefaçon afin de ne plus financer ces stands douteux et de ne pas donner son argent de poche dans des lucky bag Miku.

Depuis mon retour à Japan Expo en 2013, j’ai pris le problème à l’envers. Pourquoi s’attarder sur ce qui ne me donne plus envie revenir ? Une fois éliminé les stands de contrefaçons et tout ce qui ne m’intéresse pas ou plus vraiment, on se retrouve à passer un très bon salon. Effectuer un listing des stands japonais, un planning des lives, des invités qui m’intéresse et ça remplit déjà un bout de temps.

Mon petit souci depuis ces deux dernières années vient surtout du fait que les invités ne m’intéresse plus vraiment. Bien sûr qu’ils sont prestigieux, je ne dis pas le contraire. Ils sont présents pour attirer du monde (le fameux grand public !), mais aucunes annonces ne me procure vraiment une sorte d’excitation ou je tremblerai d’impatience avant le fameux jour J. J’aimerais tellement voir des artistes bien plus actuels, un peu plus de fraicheur (et de Moe ?) et des personnes faisant l’actualité de l’année en cours. Je le répète, ceci est mon propre désir et ma vision personnelle du salon, je ne critique en rien l’organisation de Japan Expo. En toute franchise, je me sens bien plus attiré par l’Anime Expo qui match à 100% avec mes goûts actuels mais le fait que ces deux salons soit désormais à la même date ne facilite en rien les choses car bon, on l’aime notre JE quand même (malgré les pervers dont j’ai eu à subir une attaque, ce qui m’a complètement bousillé ma bonne humeur du samedi).

Ce petit mot de la fin aura été plus long que prévu mais je pense qu’il faut parfois dire les choses clairement, mentir ou simplement dire que tout est cool ne sert à rien, j’avais besoin de vous exprimer mon ressentie sur ce 19ème impact.

Dans un tout autre contexte, Japan Expo est aussi un endroit qui permet de retrouver les personnes éparpillées aux quatre coins de la France, Belgique ou Japon. Revoir Otakyun et des amis fait toujours un bien fou et j’ai enfin pu faire la connaissance du créateur la chaine youtube NETAGEO, une personne en or qu’il faut soutenir un maximum ! Il devrait d’ailleurs bientôt y avoir une vidéo de sa vision de Japan Expo que je vous partagerais ci-dessous très prochainement.

Et enfin, en vidant ma valise, je me suis dit que j’allais faire plaisir à l’un d’entre vous, alors direction twitter si un petit colis spécial Japan Expo vous tente.

Chacun possède sa propre vision de Japan Expo,
chacun le vit différemment, racontez moi votre expérience !


A l’année prochaine pour les 20 ans de JE !

Une pensée particulière pour l’exposant professionnel victime de la connerie humaine le lundi 09/07/2018.

About Author

Créatrice de MoePop (2005). J'aime le japon, ses traditions, son univers et sa culture Pop. Otaku et fangirl à plein temps, j'aime partager ma passion quotidiennement en votre compagnie. Kaname Madoka & Katō Megumi Fan. Peace !

17 commentaires

  1. Captain Koala on

    Je n’ai pas encore eu l’occasion malheureusement d’aller à la Japan Expo. J’espère l’année prochaine ! Ton article m’a donné encore plus envie d’y aller ^^ Assez triste pour les petits artistes indépendants qui ont subi la douane dû au goodies pokémon. J’espère que ça ne va pas les rebuter pour l’année prochaine

    • C’est malheureusement le risque lorsque tu produits du fanart de licence populaire (et pas que) en goodies. Ils sauront comprendre et vite se relever de ça, je l’espère. :)

  2. Superbe article et je vais donner ma pierre à l’édifice à propos d’un chose dite et que j’ai vécue : le stand Sumiré, l’organisation était assez mauvaise car pour avoir des places pour certains films (My Hero Academia par exemple) la file d’attente était au même endroit ainsi une file de centaines de personnes le matin en plus des dédicaces habituels pour tel ou tel artiste.
    Le lendemain était pire car ayant l’envie de rencontrer « yoshitoki oima » je me dirige vers la file mélangée avec 4 ou 5 artistes, on me dirige vers la file bleue pour m’annoncer en fin de parcours que c’était la file verte , une des employée/bénévole de la convention me dit de repartir attendre pour au final apprendre que c’était non pas a sumiré a 8h30/9h mais à 10h avec uniquement tirage au sort …
    Ainsi dépité vu la masse de gens qui attendais je préféra partir car tout mon programme allait été chamboulé (puisque je devais voir d’autres auteurs à differents stand à 10h.

  3. Très très sympa tout ces dédicaces. C’est bien que la douane continue d’agir sur les salons, cela découragera peut être un jour. Pour rebondir sur ton mot de la fin, il est vrai que Japan Expo face à l’Anime Expo au US me semblait « fade » en terme d’annonces, d’invités, etc… Enfin je parle avec un point de vue cette année de personne qui a vu des photos sur twitter / regarde les sites officiels, bien sur. J’espère que la JE profitera de sa 20è édition, l’année prochaine, pour faire un truc vraiment sympa en tout cas !

    • Je ferais bien l’Anime Expo une année quand même, pour voir ce que ça donne à l’étranger, histoire de comparer un peu. J’attends beaucoup des 20 ans de JE, nous verrons bien ce qu’ils feront l’an prochain. ^^

      • Je pense que ça peut vraiment être intéressant d’aller voir l’AX (en tout cas, les guests annoncés m’intéressait plus qu’à JE, cette année du moins), mais j’imagine qu’en terme de nombre de personnes dans la/les salle(s) ca doit être pire ahah… et c’est un autre budget à prévoir mais bon, je pense que pour voir un peu ce qui se fait, ca peut toujours être sympa.
        Mais sinon, j’attends aussi de voir ce que JE prévoit pour leur 20ème anniversaire

        • Rien que Sushio qui réalisait des shikishi à la pelle, ça valait le coup d’y être. :D

          Par contre, oui, en terme d’affluence, ça doit plus se rapprocher d’un matin de Comiket day 3 (même si rien ne peux égaler cette guerre).

  4. Il y a énormément de contrefaçon à la JE ! C’est affolant !
    Ruru je pense comme toi pour la JE, pourtant j’y retourne tout les ans ! (suis-je maso? peut-être(>w<)
    Non mais vraiment c'est un bon salon il y a du mauvais et du bon !
    P.S.: J'adore tes articles OTALOOK !

  5. Le pire cette pour sao ou 9h plus de place dédicace x)

    Super article est c est a ses moment là qu’on se dit qu’on a loupe pas mal de truc, mais les photoS rattrape le coup merci :p ( mais pas les dessin X( ).

    BREF bon travail pour les articles (ou dodo )

  6. O-M-G !!!! J’ai loupé tout ça !!!!!!!!!!!!!!!! Mon plus grand regret c’est les Shikishi amateur T_T , je ne savais pas qu’ils y avait des stand qui en faisait T_T . La saber de Otakyun est magnifique …. Est -il possible d’avoir une liste de stand /cercle où l’on pourrait avoir des dessin par commande ? D’ailleurs comment se font les commandes ??

    • C’est Izumi Sagiri sur le shiki d’Otakyun. ^^

      Pour les stands, il faut regarder ça avant Japan Expo, regarder les artistes et effectuer une recherche sur leur siteweb/twitter. Je n’ai donc pas de liste spécifique à fournir, c’est parfois même pendant JE que je les découvre. J’avais partagé un shiki en Insta-story durant le salon et plusieurs personnes m’ont demandées des infos à ce moment là.

      Les commandes se font simplement, avec une demande courtoise à l’artiste, le nom du personnage et la remise des sous de la commande.

  7. Je n’ai malheureusement pas pu venir à la JE cette année ( comme les années précédentes … :/) Mais je profite de mon stage à Montréal pour découvrir l’otakuthon qui s’y tient en début août ! ( Profitant d’un love de fhana par la même occasion !) J’ai hâte d’y être et voir à quoi ça ressemble ! Je pense et j’espère que ça va être tout aussi cool des souvenirs que j’ai de la JE !

    Et super article ! Les dessins sont tellement beau ça donne envie !

    ;-)

  8. Cela fait tellement longtemps que j’ai été à Japan Expo que je ne me rappelle même plus de l’effet que ça fait d’être là-bas. La sncf n’ayant pas permis d’y aller cette année (merci les grèves), j’ai été méga frustrée de pas pouvoir y aller alors que j’avais tout prévu depuis avril. J’espère pouvoir y aller l’année prochaine pour ENFIN rencontrer certaines têtes dont je tairai le nom ;)

Leave A Reply