[Anime] Erased

0

Bonjour à tous, ici Otakyun !

Il y a une semaine, Ruru nous faisait entrer dans un monde où l’imaginaire humain à pris forme, un monde où les fantômes et esprit existent, Musaigen no Phantom World, une création du studio Kyoto Animation. C’est maintenant à mon tour de vous faire part de mon coup de cœur de la saison hivernale 2016 avec Boku dake ga Inai Machi ou plus communément appelé chez nous ERASED !

[Anime] Erased - Logo - Ruru-Berryz MoePop

Bannière - Fiche - Erased - Ruru-Berryz MoePop

  • Titre original : 僕だけがいない街 / Boku dake ga Inai Machi
  • Titre alternatif : BokuMachi, ERASED, The Town Where Only I am Missing
  • Nombre d’épisodes : 12 épisodes
  • Saison : Winter 2016
  • Genre : Drame – Psychologique – Surnaturel – Tranche de vie – Mystère
  • Studio : A-1 Pictures
  • Licencié chez Wakanim
  • Site Officiel

-Staff-

  • Réalisateur : Ito Tomohiko
  • Original creator & Character Designer : Sanbe Kei
  • Character Designer : Sasaki Keigo
  • Musique : Kajiura Yuki

-Seiyuu-

  • Satoru Fujinuma : Shinnosuke Mitsushima
  • Satoru Fujinuma enfant : Tao Tsuchiya
  • Kayo Hinazuki : Aoi Yuuki (Kaname Madoka de Puella Magi Madoka Magica)
  • Airi Katagiri : Chinatsu Akasaki (Shinka Nibutani de Chuunibyou demo Koi ga Shitai!)

Bannière - Résumé - Erased - Ruru-Berryz MoePop

Mangaka raté et livreur de pizza par dépit, Satoru Fujinuma possède sans pouvoir l’expliquer la capacité exceptionnelle de pouvoir agir sur le temps. A chaque fois qu’un incident croise sa route, il se retrouve projeté quelques instants dans le passé, implicitement afin d’empêcher que l’inévitable ne se produise.

D’un naturel effacé et peu sûr de lui, c’est avec une attitude résignée qu’il aborde son quotidien et son pouvoir qu’il vit comme une malédiction. De rencontres perturbantes en événements dramatiques, Satoru va replonger de plus en plus loin vers une enfance traumatisante qu’il avait fait le choix d’éloigner de sa mémoire.

Bannière - Avis - Erased - Ruru-Berryz MoePop

Que feriez-vous si vous aviez la chance de recommencer des moments-clés de votre quotidien pour sauver la vie d’autres personnes ? Satoru Fujinuma, un mangaka raté de 29 ans ne se pose plus vraiment cette question puisqu’il possède une aptitude unique qui lui permet de revenir entre 1 et 5 minutes dans le passé pour empêcher un incident qui va se dérouler autour de lui et ainsi modifier le cours du temps. À chaque revival (c’est ainsi qu’il surnomme son pouvoir), il cherchera la cause de celui-ci et empêchera la mort d’une personne quitte à se mettre lui même en danger.

C’est en sauvant un jeune écolier d’un accident de la route qu’il se fera percuter par une voiture et envoyé à l’hôpital. Heureusement, plus de peur que de mal puisqu’il s’en sortira sans aucune séquelle et c’est ainsi que nous ferons la connaissance de deux nouveaux personnages, Sachiko Fujinuma (la mère de Satoru) et Airi Katagiri (une collègue de travail).

Nous comprendrons assez rapidement que l’intrigue de cette série tournera autour de kidnapping de jeunes enfants dans la région, comme le laisse supposer l’un des premiers revival de cette série sur le parking d’un supermarché, ainsi que les différentes émissions télé au fil du premier épisode. Jusqu’au jour où la mère du héros se souvient d’un incident s’étant déroulé 18 ans auparavant et commence à mettre en doute l’identité du tueur qui a sévit à cette époque, nous n’aurons pas la chance de découvrir son nom, puisque celle-ci se fera sauvagement assassiner dans l’appartement de son fils qui devient ainsi le suspect numéro un de ce matricide.

Suite à cet incident et l’arrivée de la police sur les lieux, son pouvoir le propulsera 18 années en arrière, complètement perdu et sans aucune marque dans un passé où il a presque tout oublié, celui-ci devra découvrir pourquoi il a été ramené exactement à cette époque et ainsi sauver la vie de nombreux enfants et empêcher la mort de sa mère en mettant le vrai coupable derrière les barreaux.

C’est en ayant conscience que chaque instant est devenu précieux que celui-ci commencera à remarquer des petits détails qui était totalement passé à côté de son jugement d’enfant par le passé, comme le fait que la jeune Hinazuki Kayo est battu quasiment tous les jours par sa mère. Se rappelant que celle-ci fut la première à disparaître lors de la série d’enlèvement, il fera tout son possible pour devenir ami et empêcher qu’elle soit victime de son funeste destin.

Plus d’inquiétude à avoir si vous êtes en retard dans les épisodes, je ne spoilerais plus à partir de maintenant ! Le scénario jouant exclusivement sur les rebondissements et la recherche du tueur, ce serait dommage de vous gâcher ce plaisir.

Personnellement, je trouve que Sanbe Kei, l’auteur du manga est un véritable génie dans l’écriture de son scénario puisqu’il nous fait entrer dans une intrigue des plus haletante, nous donnant beaucoup trop d’informations par moment (peut être pour nous tromper et ainsi se précipiter sur la mauvaise personne). L’anime quant à lui peut jouer en plus sur les couleurs et a fait le choix artistique d’illustrer les actions négatives de la plupart des personnages en colorant leurs pupilles de rouge.

Si l’histoire de nos différents protagonistes est le point fort de cette adaptation, je ne peux que féliciter l’excellent doublage des différents doubleurs et plus particulièrement Shinnosuke Mitsushima (Satoru adulte), Tao Tsuchiya (Satoru enfant) ainsi que Aoi Yuuki (Hinazuki Koya enfant) pour nous faire traverser un océan d’émotions grâce à leur différentes intonations de voix absolument sensationnelles.

Coté chara-design, vous reconnaîtrez peut être le style de Keigo Sasaki que nous connaissons pour ses divers travaux sur des œuvres comme Ao no Exorcist, Nanatsu no Taizai ou encore Sekai Seifuku: Bouryaku no Zvezda. Le trait de l’auteur du manga a été respecté en « moetisant » le tout sans dénigrer l’œuvre originale !

En conclusion, ERASED est vraiment agréable à regarder, la qualité de l’animation A-1 pictures est au rendez-vous, l’histoire nous prend aux tripes et nous force à la suivre au fil des semaines. Au final, c’est ce qu’on demande à un anime, non ?

Et vous, regardez-vous ERASED ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Bannière - OST - Erased - Ruru-Berryz MoePop

L’original soundtrack qui nous intéresse aujourd’hui a été confié à Kajiura Yuki, une compositrice de talent que vous connaissez surement pour son travail sur des licences comme Noir, .hack//Sign ou plus récemment Mahou Shoujo Madoka★Magica. Je n’avais aucun doute face à la qualité que serait l’ost de cette licence et je trouve que je ne me suis pas trompé ! Chaque piste est utilisé avec soin dans des moments clé pour faire monter la tension ou nous faire éprouver de l’empathie envers les personnages. C’est donc une réussite pour ma part !

L’intro theme du nom de Re:Re: fera plaisir à énormément de monde puisqu’il est interprété par le groupe ASIAN KUNG-FU GENERATION que nous avons déjà pu entendre sur des séries comme Naruto, Bleach ou encore Fullmetal Alchemist. Un choix étrange aux premiers abords, mais le tempo de cette musique est en rapport direct avec le comportement surevolté des enfants et de l’histoire qui va se déverser tel un torrent devant nos yeux ébahi !

L’Outro theme quant à lui est réalisé par Sayuri, une jeune chanteuse qui a un avenir plus que radieux grâce à des musiques puissantes et débordantes d’émotions. Chaque fin d’épisode est conclu à la perfection avec cette voix qui nous remplit de mélancolie et nous fait patienter jusqu’à la semaine suivante !

  • Opening : Re:Re: by Asian Kung-fu Generation
  • Ending : Sore wa Chiisana Hikari no Yona by Sayuri

Bannière - Book - Erased - Ruru-Berryz MoePop

Boku dake ga Inai Machi ou plus communément appelé ERASED est avant tout un manga de type seinen écrit et dessiné par Sanbe Kei (Le berceau des esprits, L’île de Hôzuki) toujours en cours de publication dans le magazine Young Ace depuis juin 2012, celui-ci compte 7 tomes à son actif. Il est à noter qu’il ne reste plus que 4 chapitres avant de découvrir le dénouement final de cette histoire haletante.

Il est à noter que cette œuvre est licencié en version française aux éditions Ki-oon depuis juillet 2014, si jamais vous n’avez pas encore tenté l’expérience, je ne peux que vous le conseiller, malgré que le character design change quelques peu si on devrait le comparer à la version télé. Personnellement, j’attends le final en anime avant de me jeter sur celui-ci !

Bannière - Movie - Erased - Ruru-Berryz MoePop

C’est en juillet 2015 que nous apprenons qu’une adaptation en film live du manga sortira dans les salles nippones à partir du 19 mars 2016. Les deux vidéos ainsi que le jeu des acteurs sont de très bonnes qualités et nous laisse présager que du bon pour cette adaptation.

[Anime] Erased - Movie - Ruru-Berryz MoePop

Staff :

  • Réalisateur : Yuichiro Hirakawa
  • Scénariste : Noriko Goto

Acteurs :

  • Satoru Fujinuma : Tatsuya Fujiwara
  • Katagiri Airi : Kasumi Arimura
  • Sachiko Fujinuma : Yuriko Ishida
  • Yashiro Manabu : Mitsuhiro Oikawa
  • Satoru Fujinuma (enfant) : Tsubasa Nakagawa
  • Kayo Hinazuki (enfant) : Rio Suzuki

/!\ Risque de spoiler /!\

/!\ Risque de spoiler /!\

Bannière - IRL - Erased - Ruru-Berryz MoePop

Nous allons terminer en faisant un petit tour du coté de l’inspiration du studio dans le monde réel.

↑ Pizza Hut Funabashi Store ↑

↑ Bibliothèque central de la ville de Funabashi ↑

↑ Quelques endroits dans la ville de Funabashi ↑

↑ Tomakomai Municipal Misono Elementary School qui a été quelque peu modifié ↑

↑ Ainsi que son air de jeu ↑

↑ La cité des sciences de la ville de Tomakomai ↑

↑ Rivière de Tomakomai (Shintomicho) ↑

C’est un Otakyun approved à 200% !

88%
88%
Excellent !

En conclusion : ERASED était pour moi l'une de mes plus grosse attente de la saison et je n'en suis absolument pas déçu.

Celui-ci possède une intrigue rudement bien écrite, des doubleurs très bien choisis, une OST excellente, on peut clairement dire qu'il s'agit de l'anime de la saison Winter 2016 !

  • ANIMATION
    8
  • SCENARIO
    10
  • CHARA-DESIGN
    8
  • OST
    9
  • User Ratings (5 Votes)
    8.3

About Author

Rédacteur et serviteur depuis 2013. Passionné par l'univers Otaku, je suis un fan hardcore des oeuvres de Kanzaki Hiro. J'apporte mon aide au quotidien dans les aventures de la team berryz.

Leave A Reply